Faits divers La quadragénaire qui avait été emmenée dans un état critique a été entendue.

Les faits sont survenus voici environ un mois et demi dans la rue de la Concorde à La Louvière.

Un déploiement policier important avait "envahi" cette rue située en plein centre de La Louvière, juste derrière la place Maugrétout. Les riverains avaient été appelés à rester chez eux. D’autres, absents au moment de l’arrivée de la police, avaient dû patienter un temps certain pour regagner leur domicile.

La stupeur était de mise. Pour les riverains, Franco était un gars brave, sans soucis, toujours prêt à aider les autres.

Franco D’Alessandro, un Louviérois âgé de 59 ans, avait en effet été poignardé de plusieurs coups de couteau en pleine journée.

La suspecte n’était autre que son épouse, qui avait apparemment contacté un membre de la famille de Franco, lui expliquant qu’elle venait de commettre l’irréparable. Le quinquagénaire, papa de deux enfants, est en effet décédé.

Celle qui était sa femme depuis à peine deux mois (tous deux s’étaient rencontrés sur Internet) n’a pas pu être entendue après les faits.

Elle avait été emmenée à l’hôpital dans un état critique. Durant de nombreux jours, son état de santé ne s’était guère amélioré. L’on sait désormais que la quadragénaire est hors de danger. Elle a pu être entendue. Une audition qui a conduit le juge d’instruction en charge du dossier à la placer sous mandat d’arrêt.

Le parquet ne nous a pas donné plus de précisions.

Selon nos informations, ce drame a fait suite à un différend au sein du couple.

La dispute aurait éclaté parce que la femme de Franco aurait surpris ce dernier en train de la tromper. Une situation qui aurait mis en colère l’épouse, qui se serait saisie d’un couteau pour asséner plusieurs coups fatals à son mari.