Faits divers

Le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné mardi Mireille G., 51 ans, à 14 ans de prison pour une double tentative de meurtre sur ses jumelles âgées de 14 ans. 

Elle avait tenté de les égorger dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015. L'une des victimes avait été grièvement blessée. Mireille G. avait bien préparé les faits. Elle avait écrit cinq lettres d'adieux, préparé deux couteaux et programmé son réveil à 02h00 du matin afin que ses filles soient profondément endormies. La prévenue était entrée dans la chambre de ses jumelles et avait tenté d'égorger l'une d'elles. Cette dernière avait été grièvement blessée mais avait pu échapper à l'assaut de sa mère.

Les sœurs avaient ensuite appelé leur nounou à l'aide et Mireille G. avait été interpellée dans son habitation.

La prévenue voulait se suicider et emmener ses filles avec elle en raison de nombreux problèmes personnels, notamment le décès de sa mère, un mariage malheureux, une dépendance aux médicaments et une dépression, avait-elle expliqué.

"Le tribunal reconnaît les épreuves endurées par la prévenue mais suit la réquisition du ministère public, qui souligne qu'elle se comporte surtout comme une victime et qu'elle ne montre que peu d'empathie", précise toutefois le jugement. "Une peine avec sursis probatoire n'est pas appropriée en raison de la gravité des faits."

Selon son avocat, Mireille G. est cependant une autre femme depuis qu'elle a été prise en charge psychologiquement. Il avait plaidé pour une peine avec sursis, sous conditions, afin qu'elle puisse poursuivre son traitement.

Le tribunal correctionnel a également ordonné son incarcération immédiate, comme l'avait requis le procureur en raison des risques de fuite à l'étranger. "Plus rien ne la retient ici", avait-il déclaré. "Elle n'a pas de travail, plus de contact avec ses enfants. Elle dispose en plus de ressources financières suffisantes pour se construire une nouvelle vie dans un autre pays."

L'avocat de Mireille G. a l'intention de faire appel de la condamnation.