Faits divers Le voleur, Mohamed Soujae, un Sérésien de 19 ans, a été tué d’une balle dans le dos

Le gérant de la station-service Total de Comblain-au-Pont a passé sa première nuit en prison. Dominique Castronovo doit comparaître, mardi, devant la chambre du conseil.

Pour rappel, le commerçant de 65 ans, sans histoire a ouvert le feu sur la voiture dans laquelle les cinq hommes qui venaient de le braquer avaient pris place. Les voleurs avaient réussi à pénétrer dans son commerce, jeudi vers 4 h du matin. Ils avaient déclenché le système d’alarme ce qui avait réveillé Dominique. Le pompiste, déjà victime de plusieurs vols, était alors sorti de son bureau et avait exhibé une arme de poing ce qui avait fait fuir les voleurs.

Ces derniers s’étaient immédiatement engouffrés dans une VW Golf volée. Mais Dominique les a poursuivis et a ouvert le feu à cinq reprises. Il a tiré deux fois alors que la voiture était encore à l’arrêt et trois autres fois alors que le véhicule avait démarré. Ce faisant, le commerçant a touché un des voleurs qui, probablement, se trouvait à l’arrière de la voiture. Sévèrement touché d’une balle dans le dos, Mohamed, 19 ans, a perdu beaucoup de sang. Ses complices ont alors décidé de le déposer devant le domicile d’un médecin de la région. L’alerte a aussitôt été donnée, mais il était trop tard pour le blessé, le jeune homme domicilié à Seraing et déjà connu des autorités judiciaires, même s'il n'a aucun antécédents.

Placé sous mandat d’arrêt pour meurtre, Dominique a démenti toute intention d’homicide. Il affirme avoir voulu stopper la voiture pour permettre l’interpellation des voleurs.

L’arrestation du pompiste a causé un vif émoi dans la région de Comblain où Dominique était manifestement apprécié de tous.

Ainsi, vendredi vers 18 h, environ 250 personnes, dont une trentaine de motards se sont rassemblées devant la station-service de Dominique. La route a été temporairement fermée, le temps de faire vrombir les moteurs, le tout en présence de la famille du commerçant.

Lors d’un bref discours, un des manifestants a émis l’idée de se rendre, mardi, au palais de justice de Liège en soutien à Dominique.

Les sympathisants du pompiste se sont ensuite dispersés sans provoquer le moindre incident.