Morte dans le pétrin d'une pizzeria : amende avec sursis pour les gérants

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Hakima avait coincé ses cheveux dans les lames du pétrin

NAMUR Les trois gérants d'une ancienne pizzeria namuroise ont été condamnés lundi à une amende de 27.500 euros avec sursis chacun par le tribunal correctionnel de Namur pour avoir employé deux techniciens de surface au noir dont Hakima, décédée dans le cadre de son travail.

Elle avait eu la tête prise dans un pétrin. Les gérants sont acquittés du chef d'homicide involontaire. Les faits remontent au 21 octobre 2006. Ce jour-là, Hakima, 32 ans, lavait la salle et les cuisines en compagnie de son mari.

En nettoyant, Hakima, 32 ans, avait coincé ses cheveux dans les lames du pétrin. Les circonstances exactes étaient floues mais la machine n'avait pu être arrêtée à temps et Hakima avait eu le cou tordu. Elle était décédée quelques minutes plus tard.

Les gérants étaient poursuivis pour avoir employé Hakima et son mari au noir et pour défaut de prévoyance et de précaution: ils auraient provoqué l'homicide involontaire car leur pétrin ne respectait plus les normes de sécurité. Cette dernière prévention n'a pas été déclarée établie par le tribunal.

Par contre, aucun des prévenus ne pouvait ignorer la présence d'Hakima à la pizzeria, ni celle de son mari, qui se rendait avec elle au travail, estime la juge. Le tribunal a tenu compte de la gravité des faits mais retient toutefois l'absence d'antécédents des prévenus.

Ils ont été condamnés chacun à une amende de 27.500 euros assortie d'un sursis pour trois ans (13.750 euros multipliés par deux, soit le nombre de travailleurs).

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner