Faits divers Le sexagénaire bruxellois doit faire son entrée en prison mardi

BRUXELLES Ce n'est pas aujourd'hui que le tribunal des référés de Bruxelles se penchera sur le report du billet d'écrou délivré à Michel Nihoul et qui lui intime l'ordre de se rendre à la prison de Bruges avant mardi prochain en fin d'après-midi.

Dès que le Bruxellois a reçu son billet lundi dernier, ses avocats Me Clément de Cléty et Me Attout avaient introduit un recours devant le tribunal des référés pour demander à l'Etat belge de surseoir à l'exécution du billet d'écrou.

Ils demandent au tribunal de tenir compte de l'amendement de leur client, du fait qu'il a comparu libre pendant tout le procès, de l'ancienneté des faits, mais aussi de l'usage du parquet général qui ne met en général pas à exécution les peines prononcées avant l'examen du recours en grâce, qu'ils ont introduit immédiatement après la condamnation de leur client à 5 ans de prison pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Me Frédéric Clément de Cléty expliquait hier que sa requête ne serait pas étudiée avant lundi. «Vu la période de vacances, c'est comme ça...», indiquait Me Clément de Cléty.

Si le tribunal des référés accède à la demande des avocats, Michel Nihoul ne devrait rentrer en prison qu'après l'examen de son recours en grâce pour autant que celui-ci soit négatif, ce qui a de fortes chances d'arriver.

© La Dernière Heure 2004