Faits divers

Les conditions de détention sont plus drastiques à Bruges qu'à Ittre


BRUGES Nizar Trabelsi, détenu à la prison de Bruges depuis le 18 décembre, mène depuis lors une grève de la faim, a-t-on appris ce mardi. Selon son conseil, Me Marc Nève, le détenu est "très affaibli".

Nizar Trabelsi détenu à Nivelles de novembre 2007 à novembre 2008, avait été transféré à la prison de Ittre le 22 novembre 2008. Le 18 décembre, il a cependant quitté Ittre pour rejoindre le quartier de haute-sécurité de la prison de Bruges. La motivation du transfert évoque des raisons de sécurité et fait état d'une préparation d'évasion avec des complicités extérieures.
Les conditions de détention sont plus drastiques à Bruges qu'à Ittre. Pour dénoncer son transfert, le détenu a entamé une grève de la faim toujours en cours ce mardi.

Marc Dutroux était également détenu à la prison d'Ittre mais il a été transféré le 22 décembre à Nivelles. Selon des informations diffusées lundi soir par VTM, le transfert de Marc Dutroux serait consécutif à des menaces de mort de Nizar Trabelsi à son encontre.

L'information n'a pas été confirmée par Me Nève. "Je ne peux absolument rien vous dire parce que je ne sais rien. Je ne suis au courant de rien. Je n'ai pas au d'information sur les motivations du transfert de Marc Dutroux. Tout ce que je peux vous dire, c'est que la motivation du transfert de mon client à Bruges ne fait en aucun cas référence à Marc Dutroux. De plus, je ne pense pas que mon client ait jamais été en contact direct avec lui", a expliqué Marc Nève.

Nizar Trabelsi fait pour sa part l'objet d'une demande d'extradition vers les Etats-Unis où on lui reproche également des faits de terrorisme, d'association de malfaiteurs, etc. Le dossier sera examiné le 19 janvier par la chambre des mises en accusation de Bruxelles.

© La Dernière Heure 2008