Opération anti-pédophiles

Michaël Kaibeck Publié le - Mis à jour le

Faits divers 84 perquisitions dans tout le pays et plusieurs interpellations dont celle d'un médecin et de trois policiers

BRUXELLES Dans 13 arrondissements judiciaires du pays ainsi qu'à l'auditorat militaire, c'était le branle-bas de combat hier. Sous la houlette du parquet fédéral, 150 policiers ont mené 52 perquisitions à 84 adresses différentes dont 14 rien que sur Bruxelles (Ixelles, Forest, Molenbeek). Du matériel informatique a été saisi et de nombreuses interpellations ont eu lieu. La cible de ces perquisitions, des utilisateurs de sites Internet pédophiles.

Cette opération trouve son origine aux Etats-Unis en 1999. La poste américaine, U.S. Postal, le sponsor de l'équipe cycliste de Lance Armstrong, a découvert du matériel a caractère pédophile dans certains envois. Le F.B.I. a immédiatement été averti et une vaste enquête a débuté. Celle-ci a abouti, on ne sait pas encore comment à la découverte d'une liste d'utilisateurs de sites Internet dédiés à la pornographie infantile et leur preuve de paiement par carte de crédit pour accéder à ce site. Une liste de près de 400.000 adresses dont... 800 en Belgique!

La justice belge a été avertie par les services d'Interpol tout comme d'autres pays européens qui ont déjà mené de telles opérations. On parle de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne ou encore de la Suisse.

Plusieurs interpellations

ce mercredi, c'était donc au tour des autorités belges de frapper un grand coup. Et le coup de torchon est saisissant. Parmi les nombreuses personnes interpellées se trouvent à Bruxelles, trois policiers dont un travaillerait au BCS, bulletin central de signalement. Mais il y a également un médecin. Des gens tout à fait comme il faut donc.

Pour ce qui est des policiers, ils auraient pu se défendre en expliquant qu'ils enquêtaient pour leur travail mais le seul problème c'est que les preuves, en l'occurrence ici les paiements par carte de crédit sont accablantes. Et on n'a encore jamais vu des policiers payer l'accès à des sites dans leur travail...

Mercredi après-midi, des auditions étaient en cours aux quatre coins du pays mais il était difficile de savoir si des mandats d'arrêt ont été décernés à l'encontre des suspects. La détention d'images pédophiles est punissable par la loi d'une peine d'un an de prison tandis que le diffuseur encourt quant à lui des peines allant de 5 à 10 ans de prison.

C'est maintenant aux différents juges d'instruction ainsi qu'au computer crime unit de travailler sur ce volumineux dossier qui n'en a pas fini de livrer son lot de surprises.

© La Dernière Heure 2002

Michaël Kaibeck

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est une bonne journée pour changer ce qui ne vous plaît plus, pour recommencer quelque chose à zéro.

Taureau

Vous êtes présent pour les autres, dans les bons et les mauvais moments, attentif et serviable.

Gémeaux

Au travail, vous êtes déterminé, vous avez confiance en vous, et rien ne peut, en principe, vous arrêter.

Cancer

C’est le moment de tenir vos promesses. Montrez à votre entourage que vous êtes une personne de parole.

Lion

Vous vous accordez une sortie. Vous improvisez. Vous avez besoin de changer vos habitudes.

Vierge

Un nouveau défi professionnel vous est proposé. Vous pouvez aussi décider de vous lancer dans une autre voie.

Balance

Si vous n’avez pas encore exploité tout votre potentiel ou trouvé votre véritable voie, il est temps d’y songer.

Scorpion

Plus nostalgique que d’habitude, vous replongez sur les traces de votre enfance. Vous cherchez des réponses.

Sagittaire

N’hésitez pas à user, voire abuser, de votre influence pour avancer dans un dossier compliqué.

Capricorne

Parlez librement de ce qui vous tracasse avec une personne de confiance. Ne gardez rien pour vous.

Verseau

Cette journée est favorable à tout type de partenariat. Mais préférez tout de même agir seul si vous le pouvez.

Poissons

Créatif, vous avez envie de vous lancer dans de nouveaux projets. Vous avez besoin de vous dépasser.

Facebook