Faits divers

Richard Remes comparait à 9 h 30 devant la chambre des mises en accusation !

BRUXELLES Richard Remes comparait détenu à 9 h 30 devant la chambre des mises en accusation de la cour d’appel de Bruxelles.

Celle-ci décidera, ou non, de le renvoyer devant les assises – ou bien le tribunal correctionnel – du chef de tentative d’assassinat.

Richard Remes est cet ancien gardien de prison et agent de sécurité de la Stib qui, fin novembre 2009, avait jeté de l’acide au visage d’une voisine de building, Mme Patricia Lefranc, qui refusait la relation.

Défendue par Me Sven Mary, Patricia sera présente ce matin au palais de justice de Bruxelles. Betty Batoul l’accompagnera : Betty Batoul a créé l’ASBL Succès qui vient en aide aux victimes, ASBL dont Patricia est membre.

Ce matin, le renvoi de Remes devant les assises n’est pas acquis : il peut en effet être décidé que Remes sera jugé en correctionnelle où il n’encourt plus 30 mais… 20 ans d’emprisonnement, dix ans de moins.

Si la décision est prise de le renvoyer devant les assises, Richard Remes devient ipso facto “accusé “ . Toujours présumé innocent, son procès se tiendrait “au premier trimestre 2012”.



© La Dernière Heure 2011