Faits divers

Jadis, c’est la Sûreté de l’État qui assurait la protection des personnalités sur le territoire belge. Mais cela a changé en juin 2016. Depuis lors, c’est le service de Protection de la police fédérale qui joue les gardes du corps des diplomates. Pas que d’eux d’ailleurs, comme nous l’explique en détail plus bas le responsable de ce service particulier.

Mais revenons d’abord sur un chiffre interpellant, obtenu par le député fédéral MR Gautier Calomne auprès du ministre de l’Intérieur, Jan Jambon.

(...)