Faits divers Excédé par le tapage, il a planté un couteau dans le thorax d'une jeune excitée

BOIS D'HAINE Samedi, très tôt le matin, Nadège, 24 ans, a reçu deux coups de couteau à la gorge à la rue Vandervelde à Bois d'Haine. Ivre, elle avait excédé un riverain en sonnant aux portes et en troublant le sommeil des habitants de la rue. Fort heureusement, ses jours ne sont pas en danger. Elle a d'ailleurs pris la fuite de l'hôpital, quelques heures plus tard.

L'histoire de Nadège est quelque peu rocambolesque. Dans la nuit de vendredi à samedi, elle a fait la fête chez un ami. Vers 6 h du matin, elle est sortie ivre de chez lui pour regagner son domicile à la Louvière. Mais, une fois sur le trottoir, Nadège, très expressive, a commencé à crier, à frapper dans les voitures et surtout à sonner aux portes. Un tapage de fin de nuit très mal perçu par les riverains à tel point que l'un d'entre eux n'a pas hésité à employer les grands moyens pour la faire taire. Méthode un peu trop radicale peut-être. L'homme, Jonathan 23 ans, lui a asséné plusieurs coups de pied et deux coups de couteau dans la gorge.

Les voisins alertés par les cris et les sonnettes observaient ce qui se passait devant chez eux et ils ont prévenu la police. L'équipe de police qui venait sur place avait été avisée d'un simple tapage nocturne. Mais à leur arrivée un automobiliste leur a signalé la présence d'un corps sur le trottoir. Il s'agissait de Nadège, couchée dans une flaque de sang.

Elle a immédiatement été transportée à l'hôpital de Jolimont par ambulance. Sur place, elle a été soignée et ses plaies ont été recousues. Mais la jeune fille, à son réveil, ne se souvenait vraisemblablement pas de son agression. Elle a quitté l'hôpital et est rentrée chez elle. La police locale de la zone de Mariemont qui devait l'entendre l'a finalement retrouvée à son nouveau domicile de La Louvière.

L'auteur des coups de couteau à quant à lui été intercepté et entendu par la police. Il a avoué les faits.
Le magistrat de service n'a pas demandé de mise à disposition du parquet. Mais l'auteur des coups de couteau encourt des poursuites judiciaires, vraisemblablement pour coups et blessures.

© La Dernière Heure 2002