Faits divers Deux sont encore aux Pays-Bas, tandis qu’Ivo Theunissen est toujours interrogé.

On en sait un peu plus sur les circonstances de la mort d’Amaury Delhez, le policier abattu dans la nuit de samedi à dimanche, à Spa.

Selon les éléments de l’enquête, il semblerait en effet que le malheureux policier ait été abattu par Ivo Theunissen qui se trouvait à l’intérieur d’un taxi.

En fait, trois ressortissants hollandais auraient hélé le taxi alors que ce dernier passait dans la rue et avait déjà deux clients à son bord.

Les deux hommes en question ne connaissaient pas les trois Hollandais. Ils se rendaient à la police pour aller chercher un ami qui avait été arrêté administrativement lors des événements F1 au circuit de Spa-Francorchamps.

Le taximan s’est arrêté et a chargé les trois nouveaux clients. Quelques centaines de mètres plus loin, le taxi s’est arrêté, suite aux injonctions de deux policiers qui se trouvaient dans leur combi. Les policiers sont alors sortis de leur véhicule et ont demandé aux occupants du taxi de faire de même.

Les deux occupants belges et un des Hollandais seraient alors sortis de la voiture, sans problème. Puis, Ivo Theunissen serait sorti de son côté et aurait dégainé une arme, tirant sur le policier qui se trouvait en face de lui. Amaury Delrez a été touché en pleine tête.

Son collègue a alors ouvert le feu et a, semble-t-il, touché Theunissen à hauteur de l’abdomen. Il s’est ensuite dirigé vers son collègue pour lui venir en aide et donner l’alerte.

Profitant de la confusion et sans doute également pour se protéger, tout le monde a disparu dans la nuit. Le taximan a, quant à lui, redémarré, en compagnie du troisième Hollandais qui était resté à bord et qui se trouvait sur le siège passager avant.

Comme on le savait déjà, Ivo Theunissen a toutefois été interpellé, dimanche matin dans un bois à quelques centaines de mètres à peine des lieux du drame. Son audition a été interrompue dimanche et a repris lundi dans la journée. À l’heure d’écrire ces lignes, l’homme était toujours entendu. En toute logique, il devait être mis à disposition du magistrat instructeur en vue d’être placé sous mandat d’arrêt.

Si les deux premiers clients se sont présentés spontanément à la police, les deux Hollandais qui accompagnaient Theunissen ont été interpellés aux Pays-Bas. Ils ont été privés de liberté et interrogés. Leurs auditions sont attendues à Liège. Ce n’est qu’après les avoir lues que le magistrat instructeur décidera de la remise en liberté des deux hommes ou, au contraire, de les faire venir en Belgique pour interrogatoires, voire inculpations.

"Le taxi se trouve toujours à Spa"

Le taxi contrôlé par les policiers à Spa au moment du drame était originaire de Liège. Il s’agit d’un véhicule provenant d’une coopérative, du nom de Unitax. "Il s’agit d’une centrale qui dispatche les clients entre différentes sociétés de taxi. Il n’y a pas de lien direct entre le chauffeur en question et Unitax. Les conducteurs sont sous contrats avec les sociétés membres d’Unitax. Nous n’avons pas encore de nouvelles du chauffeur impliqué ce samedi à Spa. On souhaite en tout cas beaucoup de courage et nous présentons nos condoléances à la famille du policier tué", explique Kazemiesfer Shahram, président de la coopérative Unitax.

Famiseb, la société à laquelle appartient le taxi impliqué samedi, explique qu’elle n’a pas encore eu de nouvelles de son chauffeur. Le gérant raconte aussi que : "Le taxi se trouve toujours à Spa. Nous avons été mis au courant par la police."