Faits divers

Les faits ont été dénoncés au procureur du roi afin qu'il détermine s'ils constituent ou non une infraction pénale

CHARLEROI Des pompiers de Charleroi auraient organisé une partouze sur leur lieu de travail, durant leur service, photos sur internet à l'appui, révèlent vendredi plusieurs journaux.

Quatre pompiers du Service régional d'incendie de Charleroi, accompagnés d'une jeune femme, se retrouvent sur ces photos plus qu'explicites diffusées sur internet sur un site libertin visant à recruter de nouvelles amatrices pour d'autres parties fines.

Le chef de corps a été informé de ces faits mercredi et le bourgmestre de Charleroi et l'ensemble des échevins ont également été avisés.
Les quatre pompiers étaient de garde lors de la prise de ces photos, au sein de la caserne. Auraient-ils pu réagir rapidement en cas d'appel d'urgence, s'interroge dès lors un quotidien. Une enquête a été ouverte.

Dans un communiqué diffusé vendredi, le bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur, a réagi aux faits de mœurs chez les pompiers de Jumet. "Les faits largement relatés dans la presse de ce matin qui concernent plusieurs effectifs du Service régional Incendie ont été portés à la connaissance du bourgmestre, Jean-Jacques Viseur, ce jeudi 27 mai 2010", indique le communiqué.

Immédiatement, il a été décidé de mener une enquête administrative. Un premier rapport intermédiaire sera transmis ce vendredi. Sur cette base, le Collège déterminera s'il convient d'entamer une procédure disciplinaire, laquelle porterait d'une part, sur l'incidence éventuelle des faits sur l'exécution des missions d'urgence confiées aux pompiers et d'autre part, sur le fait que ces agissements se sont déroulés au poste avancé de Jumet pendant les heures de service.

Les faits ont été dénoncés par ailleurs au procureur du roi afin qu'il détermine s'ils constituent ou non une infraction pénale, conclut le communiqué.





© La Dernière Heure 2010