Faits divers

Volés pendant 4 ans par une infirmière, les dopants (EPO…) provenaient de la Clinique de Jolimont

COURTRAI Le parquet de Courtrai poursuit devant le tribunal correctionnel, 19 inculpés, dont huit ex-coureurs cyclistes belges, pour avoir mis sur pied un réseau complet de vente de pots belges entre 2003 et juin  2007. Selon nos infos, les dopants écoulés dans le cyclisme professionnel provenaient du… Centre hospitalier de Jolimont-Lobbes, où une infirmière du service d’oncologie (traitement des cancers) les dérobait, dans les stocks de la pharmacie.

L’infirmière de 42 ans, Marie-Rose Boîte, de La Louvière, est la seule femme inculpée du réseau de dopage. Pour la première fois ensuite, la justice donne la formule complète et précise du fameux pot belge qui a circulé dans les pelotons, négocié à 150 € les 10 cc. Le réseau fournissait d’autres dopants comme l’Aranesp et l’Eprex (contenant de l’Epo) qu’il vendait aux coureurs à 600 € les 30 unités.

Les coureurs impliqués par le parquet sont : Ludovic Capelle champion de Belgique sur route 2001, Pierre Herinne, Rik Coppens, David Windels, Ludovic Draux, Patrick Schürm, Claudio Catella et Ronny Poelvoorde.

Selon nos infos, le parquet met définitivement hors cause Johan Molly : le soigneur de Boonen (Virenque, etc) était donc cité – à tort – quand l’affaire dénoncée par De Decker avait éclatée le 7 juin 2007, exactement 3 ans.

Ensuite : composition chimique du pot belge selon les analyses pour la justice : benzylmethylketon (BMK), formylamphétamine, amphétamines, 4-méthyl-5-fenylpyrimidine et DPIA ou di-beta-phenylisopropylamine. Si la quantité exacte de produits dérobés à la Clinique de Jolimont ne sera jamais connue, le parquet retient “au moins 110 ampoules d’Eprex (EPO)”.

Ludovic Capelle, 34 ans, d’Antibes, qui a couru chez Mapei, Lotto-Mobistar, Home Market et AG2R à l’époque des faits, a terminé sa carrière en 2009 après avoir inscrit son nom à deux Tours des Flandres Espoirs et plusieurs étapes des Tours de Namur, du Poitou-Charente, de la Région wallonne, de la Somme, du Circuit de la Sarthe et du Grand Prix de l’Escaut 2003.

Le Carolo de 41 ans Pierre Herinne a disputé quatre saisons pro chez Lotto de 1992 à 1994 (chez Jean-Luc Vandenbroucke), et chez Cedico-Ville de Charleroi. Son meilleur classement semble avoir été 6e au GP Pino Cerami 1994. Herinne a été contrôlé positif à l’EPO en 2006 et suspendu deux ans.

Pro au début des années 90 chez Collstop (3e en 1992 au GP de Rennes), Rik Coppens a couru jusqu’en 2005. Coureur wallon, Frédéric Bodchon, de Morlanwelz, a maintenant 37 ans. Ludovic Draux court depuis ses 14 ans. En 2005 chez Flanders, il espérait se distinguer aux 3 Jours de La Panne, au GP Cerami, à la Flèche brabançonne et à Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Patrick Schürm, 40 ans, est de Wervik; Ronny Poelvoorde de Waregem et Claudio Catella, 33 ans, de Châtelet.

Dans les sportifs figure aussi un coureur (à pied) Eric De Decker 28 ans, de Ohey.

Marie-Rose Boîte, l’infirmière graduée de Jolimont, refilait les dopants à son compagnon John Marchal, 39 ans, bagagiste chez Flight Care. Selon l’enquête, John Marchall refilait à Bodchon qui refilait à Pierre Herinne qui refilait aux coureurs cyclistes. Leur procès, le procès du pot belge, s’ouvre à Courtrai, devant le tribunal correctionnel.



© La Dernière Heure 2010