Faits divers Un mois après son retour forcé au Maroc, La DH interviewe celle que les médias belges ont appelée "la Mata Hari marocaine".

"J’attaque l’État belge. Je demande réparation à la Belgique pour le mal qu’on m’a fait. Les médias m’appellent Mata Hari ? C’est plutôt Mère Teresa".

(...)