Faits divers

Le bilan 2000 de la section stup' de la police de Bruxelles

BRUXELLES La police de Bruxelles a dressé samedi le bilan annuel de la section stupéfiants de sa brigade judiciaire, les stup boys.

Ces derniers ont interpellé 327 suspects en l'an 2000, soit près d'un par jour, dans le cadre de différents dossiers. Les policiers bruxellois ont procédé à l'arrestation de 62 dealers et de 136 toxicomanes: 102 auteurs de vol ont également été appréhendé (hold-up, home-jacking, sac-jacking, etc).

Les 28 suspects restant ont été appréhendés pour diverses raisons: tentative de meurtre, dossiers financiers, fausse monnaie, etc).

Parmi les 327 suspects, 161 ont été mis à disposition du parquet de Bruxelles. La plupart d'entre elles ont fait l'objet d'un mandat d'arrêt ou ont été citées à comparaitre devant les tribunaux.

Durant l'année 2000, ce sont 2,5 kilos de stupéfiants qui ont été saisis par les stup-boys, essentiellement du haschisch, de la marijuana, du speed, de la cocaïne et de l'héroïne. Mais les policiers bruxellois ont également saisi 660 pilules de Rohypnol, 11.055 pilules d'ecstasy et 4 doses d'anabolisant.

Des saisies qui peuvent paraitre dérisoires pour une police de la taille de celle de Polbru. Mais pour une police de proximité, le but n'est pas de procéder à des saisies spectaculaires mais de procéder à des enquêtes qui permettront de mettre un terme à des deals, générateurs d'insécurité dans les quartiers. Ces enquêtes ont d'ailleurs permis à la section stup de saisir parallèlement 11.665.578 francs (289.182,12 ) liés directement au trafic de stup et de retrouver des titres volés pour une valeur de 200 millions de francs (4,96 millions d').

Ces enquêtes ont également permis de saisir 18 armes à feu (pistolets, revolvers, AK 47, MK 3, mitraillettes, riot-gun, etc). 25 véhicules volés ont en outre été retrouvés.

Cinq dossiers ont tout particulièrement mobilisé les policiers bruxellois cette année: l'arrestation de l'auteur de quelques 27 hold-up commis chez des pharmaciens (la preuve que les stups mênent à tout), la retrouvaille de titresz volés d'une valeur de 200 millions, l'arrestation de l'organisateur d'unj trafic international de stupéfiants (et la saisie d'une somme de 10 millions en liquide), la découverte d'un kilo d'héroïne chez un dealer et surtout les multiples arrestations (6 rien que pour cette année) de David B., un dealer de marijuana dont nous avions dénoncé les agissements place Anneessens et qui se trouvait déjà sous la surveillance de la police.