Faits divers

Josh Powell qui recevait ses deux fils dans le cadre d'un droit de visite, a mis le feu à sa maison après avoir enfermé dehors l'assistante sociale qui supervisait l'entrevue

SEATTLE Un homme qui cherchait à récupérer la garde de ses enfants après la disparition mystérieuse de son épouse en 2009, a tué ses deux fils et a lui-même perdu la vie en faisant exploser sa maison située dans l'Etat de Washington (nord-ouest), a annoncé lundi la police.

Josh Powell qui recevait ses deux fils de 5 et 7 ans dans le cadre d'un droit de visite hebdomadaire, a mis le feu à sa maison après avoir enfermé dehors l'assistante sociale chargée de superviser l'entrevue.

"Ce n'est pas une tragédie. C'est un acte maléfique. Il s'agit de l'assassinat pur et simple de deux jeunes enfants", a confié à la presse le shérif Paul Pastor.

L'homme, dont la femme était portée disparue depuis décembre 2009 après une expédition familiale en pleine tempête de neige, était considéré par la police comme l'un des potentiels suspects. Il n'avait jamais été arrêté ou inculpé mais les soupçons lui avaient valu de perdre la garde de ses enfants.

Dimanche, l'assistante qui avait déposé les deux garçons s'apprêtait à rentrer dans la maison quand le père lui a barré l'accès, a raconté un porte-parole des services de protection infantile au quotidien Los Angeles Times.

Ayant senti une odeur de gaz provenant de la maison, la femme a appelé les secours mais avant leur arrivée, "la maison a explosé", a précisé cette porte-parole.

"Il s'agissait d'une visite hebdomadaire programmée par un juge. Nous n'avions décelé aucun signe pouvant laisser croire à un suicide ou qu'il ferait mal à ses enfants", a-t-elle ajouté.

L'assistante sociale, qui a assisté impuissante au drame, a été prise en charge pour "traumatisme psychologique", ont précisé les autorités locales dans un communiqué.

© La Dernière Heure 2012