Faits divers

Un voleur devra payer 900 euros au propriétaire du chien qu’il a volé, pour avoir privé son maître, pendant seize mois, de la présence, de la tendresse et de l’affection de son animal, son fidèle compagnon.

C’est l’épilogue d’une affaire qui avait beaucoup fait réagir il y a un an.