Faits divers

L'actrice Veerle Eyckermans a été entendue jeudi devant les assises de Tongres dans le cadre du procès de Renaud Hardy. 

Celui-ci est notamment accusé de tentative d'assassinat sur la quinquagénaire. La victime se dit encore traumatisée et espère ne jamais voir son agresseur libéré. "Cet homme est un danger pour nous tous, mais également un danger pour lui-même", a-t-elle déclaré. Hardy s'est adressé à Veerle Eyckermans dans la foulée de son témoignage. "Madame Eyckermans, n'ayez pas peur, madame", a-t-il déclaré avant d'être rappelé à l'ordre par le président.

Jef Vermassen, conseil de l'actrice, a indiqué que sa cliente souffrait d'un stress post-traumatique. Elle a même renoncé à des rôles car elle ne voulait pas qu'Hardy puisse la voir à la télévision. Veerle Eyckermans est convaincue que l'accusé a voulu la tuer. "Cette force, cette intensité. Cette pulsion sur laquelle cela repose", a commenté Eyckermans, qui a réussi a échapper à son agresseur en criant. Un voisin avait été alerté par ses cris et l'avait retrouvée le visage en sang au pied d'un arbre où elle s'était réfugiée.

Renaud Hardy avait abandonné un bonnet chez la victime. Des traces ADN sur le couvre-chef avaient permis de le lier à la tentative d'assassinat.

L'avocat de Veerle Eyckermans a souligné le courage de la victime lors de son témoignage. Il a également rappelé qu'outre les dommages émotionnels, elle avait subi des dommages financiers notamment en raison des rôles refusés et de sa thérapie.