Faits divers

Les avocats de certaines parties civiles ont introduit mardi en fin de journée devant la cour d'assises de Liège une demande relative à l'organisation d'une visite des lieux de la découverte du corps d'Ihsane Jarfi. La cour devrait communiquer sa décision au sujet de cette demande mercredi matin en début d'audience. Ihsane Jarfi (32 ans) avait disparu la nuit du dimanche 22 avril 2012. Retrouvé mort le 1er mai 2012, il avait reçu de nombreux coups violents qui ont causé sa mort. Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier sont accusés de l'avoir assassiné parce qu'il était homosexuel.

Le cadavre d'Ihsane Jarfi avait été découvert à Villers-le-Temple (Nandrin), à l'entrée d'un champ qui se situe au bout d'un chemin de terre en forte montée. Les quatre accusés, qui transportaient Ihsane Jarfi, ont emprunté ce chemin de terre dans une VW Polo.

Au sixième jour du procès, certains avocats se posent des questions relatives à la configuration des lieux et notamment sur la déclivité du chemin d'accès. Les conseils des parties civiles ont réclamé à la cour d'organiser une visite des lieux à destination du jury. Les avocats de la défense ne se sont pas opposés à cette demande qui pourrait mieux éclairer le jury sur la configuration précise de l'endroit où le corps a été retrouvé.

Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens et Jonathan Lekeu ne sont pas opposés à l'idée d'effectuer cette visite. Seul Eric Parmentier, l'unique accusé qui connaît bien la région de Nandrin, a fait savoir qu'il n'avait pas envie de se rendre sur place.

Le président Philippe Gorlé rendra une décision à ce sujet mercredi matin. S'il accepte la demande, une importante organisation devra être mise en place afin de transporter le jury, les membres de la cour, les avocats et les quatre accusés sur place dans des conditions de sécurité. Il ne s'agira pas d'une reconstitution des faits mais bien d'une visite des lieux qui devra se dérouler dans les conditions d'une audience publique.