Faits divers Faute de place dans un centre, Anwar, 16 ans, a été remis en liberté...

MOLENBEEK Benjamin, ce professeur tabassé en pleine rue alors qu'il venait de sortir de l'école Serge Creuz, est encore sous le choc. Blessé, il ne pourra pas reprendre ses activités avant longtemps...

Et là, c'est la contradiction... Anwar, son agresseur, âgé de 16 ans, est quant à lui libre comme l'air! Faute de place dans un centre pour jeunes délinquants, il a été libéré! «Le parquet avait requis un placement. Le juge de la jeunesse a rédigé une ordonnance de placement à l'IPPJ de Wauthier-Braine, mais, faute de place pour l'instant, il a été libéré», explique le porte-parole du parquet de Bruxelles. «Il reste néanmoins sur une liste d'attente. Dès qu'une place se libère, il sera interpellé.»

Anwar avait été arrêté vers 6 h chez lui. «Un mandat de perquisition a été exécuté et le suspect a été trouvé à la maison. Ensuite, il a été transféré aux locaux de la brigade jeunesse. L'enquête judiciaire a été menée par des membres de notre brigade jeunesse de la zone de police Bruxelles-Ouest.» Le professeur a ensuite été entendu chez lui par les policiers de la zone Ouest afin de connaître les circonstances de l'accident.

«En collaborant avec l'athénée, on a auditionné plusieurs personnes. En se basant sur des noms phonétiques, la brigade a réussi à identifier le suspect principal. Le suspect a été reconnu formellement sur photo par les témoins et la victime.»

Anwar a avoué les faits. Il explique que, «sur demande des deux autres suspects, il a accepté de faire une bonne leçon à un certain élève. Le professeur était intervenu, se retrouvant ainsi victime».

À 14 h, il est mis à la disposition du parquet jeunesse. Deux heures plus tard, il était libre...

© La Dernière Heure 2006