Faits divers

Le phénomène prend de l’ampleur et inquiète les autorités.

C’est une patrouille de la police locale qui a repéré un manège suspect, dans la rue Turenne à Charleroi, vendredi vers 19h15. À la vue du combi, les deux jeunes individus se sont carapatés dans des directions différentes, ce qui n’a pas empêché leur interpellation.

Les deux suspects étaient en séjour illégal et, dans sa fuite, le plus jeune s’est délesté de neuf pacsons de cocaïne. Vérification faite, l’intéressé n’était âgé que de 13 ans ! Privé de liberté, ce dernier a été présenté au juge de la Jeunesse.

L’Office des étrangers et les services de tutelle ont également été avertis. En ce qui concerne les mineurs de moins de 14 ans, la marge de manœuvre de la Justice est limitée.

Vu le jeune âge du délinquant, le placement en centre fermé n’est pas prévu par la loi.

Le dealer en herbe devrait donc être dirigé vers un milieu ouvert… d’où il pourra s’échapper à la moindre occasion.

Mais ce qui inquiète les forces de l’ordre, c’est que ce phénomène prend de l’ampleur dans la région de Charleroi. La veille encore, trois autres gamins avaient été interceptés en possession de quantités importantes de produits stupéfiants. Quelques heures auparavant, ils n’avaient pas hésité à débarquer au domicile d’un couple de toxicomanes et de les menacer à l’aide de couteaux, afin de régler un différend d’ordre commercial.

En février dernier, la police locale de Charleroi avait ainsi démantelé un vaste trafic de drogue et procédé à l’arrestation de onze suspects qui utilisaient des adolescents pour vendre leur marchandise. Le plus jeune avait déclaré n’avoir que 12 ans.

Après deux fugues du centre ouvert, on avait finalement constaté qu’il était plus âgé qu’il ne voulait bien le dire, ce qui a permis sont placement en IPPJ.