Faits divers

Deux lettres miraculeusement trouvées en Belgique révèlent deux secrets

ANVERS Le premier secret est une confirmation. Victor Hugo vieillissant restait un grand séducteur qui conservait un appétit gourmand pour le sexe faible.

En 1871, Victor Hugo a 69 ans et pourtant le voilà, le 24 juin, établi au Grand-Duché, à Vianden, qui convoite une jeune femme de 22 ans dont il fera effectivement sa maîtresse.

Son second secret : dans son exil à Guernesey, Victor Hugo fut approché pour soutenir par l'écrit quatre révolutions, dont une restée mystérieuse.

Deux secrets : ils proviennent de deux lettres trouvées par le plus grand hasard dans une bibliothèque anversoise. La bibliothèque Hendrik Conscience comporte 1 million d'ouvrages alignés sur 35 km de rayons. Le hasard a voulu, confirme hier le jeune conservateur Steven Van Impe, qu'un lecteur, le 22 janvier, lui demande un livre précis. "J'ai fait la recherche. L'ouvrage était rangé près d'un fin carnet dont la référence avait disparu, ce qui est anormal. Je l'ai ouvert. J'y ai trouvé deux lettres, au total 10 feuillets écrits à l'encre, à la plume, signés V. H."

La bibliothèque les possédait à son insu depuis 52 ans. Elles lui avaient été remises avec d'autres ouvrages en 1957 par les héritiers d'un certain M. Vanden Branden. Leur authenticité n'est pas contestée. Steven Van Impe parle d'un "moment magique ".

Les deux lettres ont été écrites par Hugo à Camille Berru, un ami journaliste qui réside à Bruxelles, "3, Parvis Ste-Gudule ". Défenseur des libertés, Victor Hugo est sollicité dans le monde entier. Dans cette lettre, Victor explique avoir été contacté, mais trop tard, pour soutenir "les insurgés d'Haïti, de Roumanie et de Sicile" . Berru, son ami de Bruxelles, le contacte pour une quatrième révolution. Laquelle ? La lettre ne le précise pas.

Quant à la jeune fille de Vianden, il est émouvant de lire Victor Hugo la décrire "pauvre fugitive ", "veuve d'un fusillé" (de la Commune), et avec quelle tendresse : "Elle coud à ma fenêtre pendant que je vous écris."

L'Histoire a gardé sa trace. Elle s'appelait Marie Mercier. Plusieurs mots sont illisibles (quelle sale écriture que celle de Victor Hugo !). Steven Van Impe dit n'avoir encore été contacté par personne en France.



© La Dernière Heure 2009