Faits divers En moyenne, 2,43 kilos de bien usagers, par an, par habitant, sont réutilisés en Wallonie contre 4,53 kilos en Flandre.

Selon les chiffres de l’Observatoire de la réutilisation basés sur l’activité des membres de la Fédération Ressources, 157 657 tonnes de biens usagers ont été collectées en Wallonie et à Bruxelles en 2017 (derniers chiffres disponibles).

Au total, 47 357 tonnes de ces biens usagers - du mobilier, des vêtements, de la vaisselle, des jouets, des vélos, de l’électroménager, des livres… - ont été revalorisées. Ces objets ont trouvé une nouvelle vie dans les mains de nouveaux propriétaires.

98 073 tonnes de biens usagers ont été recyclées et 12 219 tonnes ont finalement été éliminées. "Grâce au travail quotidien de tout le secteur, 2,43 kilos, par an, par habitant de biens sont réutilisés en Wallonie contre 4,53 kilos, par an, par habitant, en Flandre. Le potentiel de croissance est important !", affirme le ministre wallon de l’Environnement et de la Transition écologique, Carlo Di Antonio.

Si la Wallonie est à la traîne par rapport à la Flandre, c’est avant tout parce qu’on y fonctionne différemment, explique Arabelle Rasse, chargée de communication de la Fédération Ressources, active dans la réduction des déchets par la récupération, la réutilisation, la valorisation et le recyclage des ressources. "La Flandre a 10 ans d’avance sur la Wallonie. D’une part, le réseau des ressourceries est mieux structuré et regroupé sous un modèle unique. D’autre part, les mentalités sont différentes. Les Flamands ont le réflexe de la récup tant quand ils se débarrassent de quelque chose que quand ils achètent", affirme Arabelle Rasse qui considère qu’en augmentant le nombre de points de vente en Wallonie et en professionnalisant le secteur, on parviendra à augmenter le taux moyen de biens réutilisés, par an, par habitant.