Faits divers

Des dizaines d’élèves ont refusé de venir en pantalon au collège Saint-Pierre

JETTE On apprend que, vendredi matin, plusieurs dizaines d’élèves se sont présentés dans un collège bruxellois tous vêtus d’un short ou d’un bermuda. Au collège Saint-Pierre de Jette où le port du pantalon est obligatoire, l’arrivée groupée d’élèves en infraction avec le règlement a fait sensation, d’autant que les jeunes filles étaient vêtues de jupes arrivant au-dessus des genoux. Il s’agissait bel et bien d’une révolte vestimentaire et celle-ci, relayée par les réseaux sociaux, a fait le buzz sur Facebook pendant tout le week-end de la Pentecôte ! Que s’était-il passé ?

Selon nos infos, l’affaire avait commencé la veille. Il faisait magnifique jeudi. Vers 8 h 30, un élève de 5e s’est présenté en short aux grilles de l’établissement où un éducateur l’a interpellé : le collège impose aux élèves une tenue correcte; la plage, c’est en juillet !

Le jeune homme de 17 ans s’est alors vu refuser l’accès et a été prié de ne revenir qu’après avoir troqué le short pour un pantalon. Ce qu’il a fait.

Mais l’incident s’est répandu comme une traînée de poudre : toute la journée, il ne fut plus question que de lui. Allait-il en rester là ? C’était oublier les réseaux sociaux.

Dès la fin des cours, ça pianotait ferme sur Facebook, où un élève créait une page intitulée : “Révolution du Short”.

L’idée était lancée, plus question de l’arrêter : vendredi matin, tout le monde arriverait en short, les filles en jupe courte ! Rue Jean-Baptiste Verbeyst, le port de la jupe est fortement déconseillé, à peine toléré, et donne lieu à des remarques de discipline.

Et vendredi, des dizaines de jeunes des deux sexes sont arrivés aux cours en exhibant leurs beaux mollets ! La direction a géré la situation avec tact.

Plutôt que de renvoyer tout ce beau monde à la maison, elle a joué l’ouverture d’esprit, et décidé qu’on n’allait pas gâcher un si beau soleil, acceptant ainsi que nos jeunes expriment leurs opinions, même s’il y a des combats plus urgents !

À 10 h 25, récré fiesta dans la cour du collège, la fête aux bermudas fleuris, avec sit-in et ambiance de mai 68 (en mai 2012), et on chantait : “En été, fait trop chaud, on dit non aux pantalons.”

Le moment a été filmé. La séquence de 2 minutes était visible tout le week-end sur internet. Vendredi après midi, les éducateurs remettaient les pendules à l’heure : fini de rigoler, tolérance zéro, tenue correcte exigée mardi. Tout ce qui s’était trouvé sur Facebook a été supprimé pour empêcher la direction d’identifier les meneurs, si telle avait été son intention.

Sur Facebook, ce week-end, on pouvait lire néanmoins : “Y a que les gars de Saint-Pierre pour faire ça.” Les filles s’amusaient des garçons : “À nous les robes jupes short ! On vous plaint, les mecs.” Une demoiselle en remettait une couche : “Mardi : touuuuutes en bikini, les filles.”



© La Dernière Heure 2012