Faits divers

Selon nos informations, l'unique survivant du commando des attentats de Paris a décidé de s'exprimer ce matin en faveur d'Ali Oulkadi, son chauffeur molenbeekois.

La DH apprend que ce matin, lors d'une audition devant le juge antiterroriste français, Salah Abdeslam, qui a demandé à être entendu ce vendredi, est sorti pour la première du silence en France. Ali Oulkadi, par l’intermédiaire de son avocate française, Marie Dosé, avait imploré le terroriste de s'exprimer. Salah Abdeslam s'est donc exprimé pour la première fois chez nos voisins français. Ali Oulkadi, défendu également par le célèbre pénaliste bruxellois Didier De Quevy, a expliqué que sa maman était sans doute sur le point de mourir et qu'il ne supportait plus son incarcération, clamant une fois encore son innocence.

Salah Abdeslam a alors accepté de détailler le rôle d'Ali Oulkadi, son chauffeur après les attentats de Paris. Il a tout fait pour le disculper, assurant qu'Oulkadi n'était intervenu que pour le mener dans le quartier de la Cage aux Ours à Schaerbeek.