Faits divers

C’est un séisme dans le microcosme judiciaire belge : une avocate du barreau de Bruxelles inculpée et placée sous mandat d’arrêt dans le cadre d’une affaire d’extorsion.

Ce mardi matin, dhnet.be révélait la perquisition et la présentation de Me Samira Bouyid devant un juge d’instruction. En fin de matinée, la porte-parole du parquet de Bruxelles, Marie-Rose Broucker, a confirmé nos informations et annoncé que l’avocate avait été inculpée pour extorsion en bande organisée, tentative d’extorsion et faux et usage de faux en écriture. Elle a été présentée lundi devant le juge d’instruction Olivier Anciaux qui a décidé de son placement sous mandat d’arrêt.

Hier, en fin d’après-midi, l’avocate a pu sortir de prison. Elle reste sous mandat d’arrêt et assignée à résidence, par le biais de la pose d’un bracelet électronique. Son conseil, Me Carine Couquelet, veut obtenir la levée du mandat devant la chambre du conseil, qui doit se tenir dans les cinq jours. Selon nos informations, l’inculpée nie catégoriquement les faits qui lui sont imputés.

L’arrestation est liée à une enquête sur un trafic de stupéfiants, précise le parquet de Bruxelles. “Il est apparu lors d’écoutes téléphoniques que la suspecte a essayé d’extorquer les donneurs d’ordres du trafic”, indique la magistrate, sans préciser les moyens engagés par l’avocate. “Une nouvelle enquête judiciaire a été ouverte. Le juge d’instruction a fait procéder à des perquisitions au domicile et au bureau de l’avocate. Un deuxième suspect a également été inculpé mais sans être arrêté.” D’autres personnes sont suspectées dans ce dossier mais n’ont pas été interpellées. Toujours selon nos informations, le dossier parallèle qui a provoqué la mise sur écoute d’une tierce personne concerne 22 kilos de stupéfiants importés depuis l’aéroport de Zaventem.

Me Bouyid est une pénaliste bien connue de la place bruxelloise. Elle était notamment l’avocate de Nordine Benallal, célèbre pour s’être évadé plusieurs fois de prison. Par ailleurs, elle s’était récemment emportée, à juste titre, après avoir été victime de propos racistes, en pleine audience, par un prévenu. D’une personnalité enjouée, elle défendait également de nombreux clients victimes de violences policières.

Le placement sous mandat d’arrêt est une chose très rare pour les avocats, en Belgique et depuis des décennies, les cas se comptent sur les doigts d’une main. De nombreux avocats du barreau de Bruxelles ont été choqués par la nouvelle, hier.

L’inculpation et le placement sous mandat de Me Bouyid, s’ils sont provoqués par des éléments à charge en possession des enquêteurs, ne présument en aucun cas de son éventuelle culpabilité.