Faits divers

Excédé par le bruit, l'auteur sort avec un couteau et une dague, poignarde une adolescente et se fait lyncher

MONT-SUR-MARCHIENNE Une banale affaire de tapage nocturne a tourné au bain de sang et au lynchage collectif, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Mont-sur-Marchienne.

Cela faisait en effet quelques semaines qu'une bande de jeunes mettait un peu trop d'ambiance dans la rue De Forêt, une fois la nuit tombée. Et évidemment, cela n'a pas plu à certains riverains.

Mercredi, vers minuit, l'un d'entre eux est véritablement sorti de ses gonds. Pierre Boulvin, âgé de 47 ans, a en effet bondi de son habitation, un cran d'arrêt dans une main, une dague dans l'autre...

En état d'ébriété, l'homme a clairement menacé les adolescents, leur ordonnant de se calmer. Danièle, une jeune fille de 17 ans faisant partie du groupe, s'est alors avancée, vraisemblablement pour parlementer. Mal lui en a pris puisque Pierre Boulvin a apparemment pris cela comme une agression.

D'un coup bien ajusté, il a donc planté son cran d'arrêt sous le sein droit de l'adolescente qui s'est écroulée.

Il n'en fallait pas plus pour déchaîner la rage des amis de Danièle. Une poignée d'entre eux se sont jetés sur Pierre Boulvin pour le désarmer. Mais bien vite, ses armes se sont retournées contre lui.

Dans la bagarre, le quadragénaire a reçu un coup de couteau à la hanche, lui occasionnant une blessure ouverte. Il souffre également d'une estafilade au dos.

Avertie des faits par le groupe de jeunes, la police locale de Charleroi est descendue sur place, en même temps que les secours. Pris en charge, les deux blessés ont été transportés en milieu hospitalier. Leurs jours ne sont pas en danger.

Selon toute vraisemblance, seul Pierre Boulvin devrait être inquiété par le parquet de Charleroi. Les jeunes ont quant à eux été entendus comme témoins.



© La Dernière Heure 2006