Faits divers En trois ans, Manuel a engagé deux courses-poursuites : le parquet requiert 5 ans de prison.

"Le jour où vous tuerez un enfant, qui paiera ?"

Le substitut Damien Vervaeren était passablement énervé, ce lundi, à l’heure de requérir contre Manuel, un Châtelettain de 27 ans.

L’individu n’a jamais passé son permis de conduire. Et pourtant, il multiplie les condamnations devant le tribunal de police pour excès de vitesse, défaut d’assurance, défaut de permis et conduite sous cannabis. Un vrai fou du volant !

Avec un pedigree pareil, Manuel ne pense qu’à une chose lorsqu’il aperçoit des feux bleus au loin : fuir le plus vite possible et par tous les moyens. En 2015, il était en train de faire le plein de rouge (mazout de chauffage) à la pompe Scipioni de Gilly quand les douaniers ont débarqué. "Pas de bol pour lui", s’est exclamé le parquet qui poursuit le prévenu pour deux entraves méchantes à la circulation, coups et rébellion. "Mais au lieu de se prendre une petite amende, il a préféré foncer dans le combi des douaniers et s’enfuir. Bloqué à un feu rouge, il a emprunté la voie en sens contraire et a heurté la voiture d’une pauvre dame. Coincé par les douaniers, il a fait marche arrière sur plusieurs centaines de mètres, percutant à nouveau leur camionnette et blessant deux agents au passage. Il a fini par être interpellé devant chez lui."

Les avertissements n’ont visiblement aucune prise sur Manuel qui comparaît devant le tribunal sans avocat, comme s’il passait une simple visite chez le médecin.

Trois ans après ce premier gymkhana, il a remis ça, n’hésitant pas à traverser tout l’arrondissement à tombeau ouvert, avec dix combis de police aux trousses. "Sur l’E42, il a même donné des coups de volant pour les envoyer dans le décor", ronchonne le substitut Vervaeren. "C’est un comportement criminel qui aurait pu valoir des poursuites pour tentative de meurtre. Je ne comprends pas comment, en roulant de la sorte, vous n’avez pas encore tué quelqu’un. Je requiers donc 5 ans de prison."

Manuel, lui, s’est surtout inquiété de savoir si sa voiture serait confisquée… alors qu’il n’a toujours pas de permis de conduire. Jugement le 14 mai.