Sharia4Belgium: "Nous n'avons jamais appelé à la violence"

Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Faits divers

"Nous sommes une organisation pacifique"

BRUXELLES Le mouvement musulman radical Sharia4Belgium, dont le porte-parole Fouad Belkacem a été arrêté jeudi pour infraction à la loi anti-discrimination, a réagi dans la soirée aux événements de la journée, lors d'une courte conférence de presse improvisée à Anvers.

Selon l'organisation, il est fait usage dans notre pays de deux poids, deux mesures et Fouad Belkacem, alias Abu Imran, n'a jamais appelé à la violence. "Nous sommes une organisation pacifique", indique-t-on. Selon Sharia4Belgium, il est toutefois bien question d'"une lutte entre les musulmans et votre démocratie."

"Lorsque l'un de nos frères ou l'une de nos soeurs est attaqué, nous sommes là en premier", explique Abu Mujahid, de Sharia4Belgium, en référence aux échauffourées qui ont suivi l'incident lors duquel une femme vêtue d'un niqab a été contrôlée et a refusé de s'identifier, avant de donner un coup de tête à une policière, à Molenbeek-Saint-Jean.

Fouad Belkacem a ensuite publié une vidéo sur YouTube dans laquelle il glorifie la violence et appelle à une action violente, selon le parquet d'Anvers. Sharia4Belgium réfute tout appel à la violence, mais estime par contre que "le gouvernement belge continue à attaquer les musulmans".

Selon Abu Mujahid, le seul méfait commis par Fouad Belkacem est d'avoir "voulu démasquer cette démocratie". Sharia4Belgium continue dès lors à soutenir son porte-parole.

Abu Mujahid s'est aussi plaint jeudi du double langage tenu en Belgique. "Quand j'ai entendu que Filip Dewinter avait appelé à dénoncer les musulmans qui se couvraient, j'ai pensé à Hitler", a-t-il déclaré. "L'Europe risque de devenir un camp de concentration pour les musulmans."

Le site internet de Sharia4Belgium était par ailleurs inaccessible jeudi.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner