Faits divers

Six ans de prison ont été requis à l'encontre de Vincenzo Iaquinta, champion du monde 2006 avec l'Italie, pour des crimes liés à la possession d'armes avec des circonstances aggravantes mafieuses, a rapporté le journal Corriere dello Sport.

L'ex-attaquant de la Nazionale et de la Juventus comparaît dans le cadre d'un énorme procès dans une affaire d'infiltration de la mafia calabraise (la "Ndrangheta) dans le nord de l'Italie, impliquant à des degrés divers plus de 140 prévenus dont des mafieux et des hommes d'affaires.

Ce coup de filet qualifié à l'époque d'historique avait eu lieu en 2015, dans le cadre d'une enquête coordonnée par le parquet de Bologne.

Dix ans de prison ont été notamment requis contre le père du footballeur, Giuseppe, un entrepreneur accusé d'affiliation à la 'Ndrangheta.