SMS payants : c’est toujours la jungle !

A. Ca. Publié le - Mis à jour le

Faits divers

En tout cas selon Test-Achats.…

La longue croisade de l’association de défense des consommateurs belges contre les SMS frauduleux payants, entamée en 2009, est manifestement loin de son épilogue.

Un peu plus d’un an après l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation, Test-Achats a replacé sa truffe dans le terrier des SMS surtaxés. Et ses conclusions sont sans appel : les manquements et les infractions restent nombreux. “Des règles encore plus strictes devraient, sans aucun doute, être adoptées” , dixit T.-A.

depuis le 1er juillet 2011, un code d’éthique visant à régir les SMS payants est de vigueur. La mention claire des tarifs comme la procédure de désinscription doivent ainsi être clairement mentionnées. Dans le même temps, un Comité d’éthique a été mis en place.

Test-Achats a enquêté sur la conformité de ces services avec la réglementation en comparant cinq types de services SMS payants (astrologie, jeux, chat, conseils et concours) sur les réseaux des trois opérateurs de téléphonie mobile (Proximus, Mobistar, Base). Verdict ? “Aucun service testé ne respecte complètement les règles du Code d’éthique.”

Absence de mention des coordonnées du prestataire, manque d’informations et réception de SMS payants non sollicités figurent en pole dans la “longue” liste des manquements.

test-Achats demande dès lors l’arrêt de tous les services ne respectant pas le Code d’éthique. L’association exige également que les opérateurs “prennent leurs responsabilités” , notamment en excluant les fournisseurs contrevenant au Code d’éthique.

Seront-ils suivis ?  



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner