Faits divers Ces cas de vandalisme engendrent des coûts de réparation de 580.000 euros.

Durant le premier semestre de l’année 2017, 49 cas de vandalisme sur des automates (écran tagué, objet coincé dans le terminal de paiement, etc.) de la SNCB se sont produits. À titre de comparaison, en 2015 et 2016, la SNCB avait enregistré respectivement 185 et 145 cas similaires.

(...)