Faits divers Une enquête pour abus de confiance et fraude informatique ouverte à l’encontre d’une fonctionnaire. Elle a été licenciée.

C. H., une femme de 55 ans, fonctionnaire dans l’administration publique depuis cinq ans, est soupçonnée d’abus de confiance, vol domestique et fraude informatique, a indiqué hier le parquet de Bruxelles, dans un communiqué. Selon une source proche du dossier, cette femme est fonctionnaire au SPF Finances. Contactée, la porte-parole du SPF, Florence Angelici, confirme l’administration est au courant des faits depuis plusieurs jours et précise que la mise en cause a été licenciée.

Selon le parquet , c’est un supérieur hiérarchique de C. H. qui s’est rendu compte de "l’existence de deux virements bancaires inhabituels datant d’il y a plusieurs mois, tous deux émis par l’intéressée, pour un montant total dépassant les 9.000 euros".

Ce supérieur s’est aperçu des faits présumés en supervisant un différend entre C. H. et un "partenaire externe exigeant le paiement de sa prestation".

Toujours selon le parquet, l’enquête a démontré qu’un premier virement de 4.177,75 euros a été versé sur un compte appartenant à l’époux de la fonctionnaire. Cela alors qu’il devait être destiné à un organisme bancaire.

Des inspecteurs de la zone de police Bruxelles-capitale Ixelles ont été appelés mercredi dernier pour une intervention dans les locaux du SPF Finances. La suspecte a été auditionnée. Le dossier est entre les mains du parquet de Bruxelles et n’a pas été mis à l’instruction. Une enquête approfondie permettra de déterminer des suites à donner à l’affaire.