Faits divers

La tension monte entre juifs et musulmans à Charleroi

CHARLEROI La synagogue de la rue Pige au Croly à Charleroi a fait l'objet d'un petit attentat, ce mardi après midi.

Des vandales ont en effet lancé un pavé à travers une vitre avant de bouter le feu à la porte d'entrée.

Par chance, l'incendie n'a pas eu le temps de se propager et les dégâts sont donc très limités.

Le musée des Justes, dédié à toutes les personnes venues au secours des juifs, n'a heureusement pas été touché.

Avertie, la police locale de Charleroi est descendue sur place, de même que le labo.

Vu le contexte actuel au Proche-Orient et les tensions palpables chez nous entre les communautés musulmane et juive, le ministère de l'Intérieur a été informé de la situation.

Maurice Konopnicki , le président de la communauté juive de Charleroi, a condamné cette escarmouche contre la synagogue.

"C'est pénible. Je suis à la fois scandalisé et effrayé. Nous sommes tous des Carolos, nés ici, dans ce pays. Ce qui se passe en Israël n'est pas de notre responsabilité. Pourquoi donc s'en prendre à nous ? Notre religion mérite d'être respectée comme toutes les autres. J'espère que cet acte restera unique."

Pourtant, dans la région de Charleroi, d'autres signes de ces tensions germent çà et là.

À Acoz et Lausprelles, sur la rue de Villers, un Abribus et une habitation ont été tagués d'un sinistre slogan : Israël = assassins.

Des gestes qui sont condamnés tant par la communauté juive que par les responsables de la communauté musulmane.



© La Dernière Heure 2008