Faits divers

Un homme a été piétiné à mort par cinq éléphants sauvages près d'une plantation d'hévéas, vendredi dans le sud de la Thaïlande, un pays où ces pachydermes sont à la fois vénérés et craints.

L'homme "circulait à moto pour aller récolter du caoutchouc... et a été encerclé par cinq éléphants", a précisé par téléphone à l'AFP un responsable de la police locale, le capitaine Sathit Woonchoom.

L'événement s'est produit dans la province de Yala, tôt dans la matinée.

Le policier a expliqué que lui-même avait entendu des éléphants dans la végétation pro .

La Thaïlande, qui comptait quelque 100.000 éléphants en 1850, n'en abrite plus que 2.700, selon le Centre thaïlandais de Conservation des éléphants.

La déforestation et la diminution de leur habitat fait que les éléphants sauvages sont de plus en plus en contact avec les humains, causant des dommages dans les villages et parfois des morts.

De leur côté, les humains recourent parfois à des moyens mortels pour s'en protéger. Un homme a ainsi récemment été condamné pour avoir installé une clôture électrique sur un lieu de passage des éléphants, près de sa plantation, causant la mort de deux d'entre eux.

L'éléphant sauvage est officiellement protégé en Thaïlande, ce qui n'empêche pas le braconnage et les captures pour les domestquer, notamment pour le tourisme.