Faits divers Les enquêteurs ont saisi des documents interpellants au cabinet du ministre francophone de l’Aide à la jeunesse.

Selon nos informations, des parents ayant adopté des enfants congolais entre 2012 et 2015 par l’entremise de l’asbl Tumaini ont demandé début janvier des devoirs d’enquête complémentaires au juge d’instruction en charge, Frédéric Gilson.

Tous les détails de ce dossier, dans lequel le ministre avait affirmé il y a plus d'un an qu'il prendrait "les mesures nécessaires" en cas d'erreurs avérées.