Train fou de Pécrot: les derniers balbutiements

Publié le - Mis à jour le

Faits divers Conversation très confuse, quelques minutes avant le drame

BRUXELLES Mardi 27 mars. 8 h 43. Le téléphone retentit dans la cabine de signalisation de la gare de Louvain.
- `Leuven´
- A l’autre bout du fil, le signaleur de la gare de Wavre. `Dis... Ne... N’envoie pas le 58... euh... n’envoie pas le 6458´.
- En néerlandais. `Mais je ne comprends pas ça, comprends pas mon gars, tu parles flamand?´
`Non... Dépé... Attends, je... Attends´.
Dix secondes s’écoulent. Il est 8h 43 minutes 19 secondes.
- Louvain reprend la parole. `Ça commence ici, mais...´
Wavre reste silencieux.
– ` Je pense que, je pense qu’ils ont ouvert le `truc´.
Toujours rien à Wavre.
– ` Allo?´
La communication est interrompue. Qui a raccroché? On l’ignore. Une poignée de minutes plus tard surviendra la terrible collision.
Dans une dernière tentative pour l’éviter, le signaleur de Wavre, qui a vu le train fou brûler un feu rouge, avait tenté d’avertir ses collègues de Louvain, afin qu’ils empêchent le départ du train de voyageurs circulant sur la même voie, en sens inverse. Trop tard.
La conversation entre les deux hommes, rendue publique hier par la direction de la SNCB `dans un souci de transparence´, s’est manifestement déroulée dans la confusion la plus totale. Très nerveux – et on le comprend –, le signaleur de Wavre n’a pas pu expliquer clairement la situation à son collègue néerlandophone, qui n’a pas compris grand-chose à ce qu’on lui disait. Le handicap de la langue s’est greffé au contexte émotionnel, au mouvement de panique.

Michaël toujours en danger

BRUXELLES Les jours de l'adolescent de 13 ans, Michaël Darche, grièvement blessé dans l'accident, étaient toujours en danger jeudi, a indiqué l'hôpital universitaire Gasthuisberg de Louvain. L'adolescent est couvert de blessures sur tout le corps et est aux soins intensifs.
Le Sénat a rendu hommage jeudi aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Pécrot. Le Premier ministre, Guy Verhofstadt, s'y est joint.
Une petite cinquantaine de délégués syndicaux, venus de tout le pays mais aussi d'Allemagne et du Luxembourg, se sont retrouvés jeudi matin, à 11h, dans le hall de la gare des Guillemins à Liège, pour une action pour la sécurité ferroviaire en Europe.
Le Syndicat Indépendant des Cheminots (SIC) a invité le personnel roulant de la SNCB à interrompre le travail entre 10 h 50 et 11 h 00 le jour des obsèques, par respect pour les quatre collègues décédés.


On en sait à présent beaucoup plus sur le film des événements qui ont précédé la terrible collision de Pécrot. Ainsi la SNCB a dévoilé hier le contenu de la conversation entre les signaleurs de Wavre et de Louvain, cinq minutes avant le drame. Un dialogue extraordinairement confus. De précieuses secondes, qui auraient permis de sauver huit vies, ont-elles été perdues par la faute d'une mauvaise communication?
LA CONVERSATION LORS DES CINQ DERNIERES MINUTES DU TRAIN MAUDIT sous forme de graphique au format PDF

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous risquez de réaliser une mauvaise affaire, de vous laisser convaincre par un beau parleur qui n’en veut qu’à votre argent.

Taureau

Vous êtes impatient, en grande difficulté dès le moment où vous devez vous concentrer.

Gémeaux

Vos ambitions sont démultipliées. Vous mettez en place toute une série d’objectifs.

Cancer

Journée bénéfique à votre développement personnel. Vous avez généralement de bonnes intuitions.

Lion

Vous vous attaquez aux problèmes de fond, ceux que vous n’avez pas voulu voir en temps et en heure !

Vierge

Si vous êtes seul, vous recherchez une sécurité affective à travers une rencontre à laquelle vous ne croyiez plus.

Balance

L’atmosphère est globalement paisible, mais aussi peu propice à des projets d’envergure.

Scorpion

Vous êtes enclin à prendre des distances par rapport à des personnes qui ne vous sont plus positives.

Sagittaire

En couple, vous avez besoin de partager votre sensibilité, ou votre charge émotionnelle élevée.

Capricorne

Vous passez de la joie à la tristesse, de l’euphorie à un manque de confiance qui vous paralyse.

Verseau

Vous êtes encore financièrement fragile. Mieux vaut ne pas vous engager dans un nouvel achat.

Poissons

Mis à part une intuition grandissante, vous êtes aussi capable de fantaisie ou d’originalité que vous distillez quotidiennement.

Facebook