Faits divers

Trois jeunes enfants de Borgerhout (Anvers), qui étaient placés sous la surveillance du juge de la jeunesse, sont portés disparus avec leur mère biologique depuis septembre. Les fillettes sont recherchées au niveau international mais la police anversoise n'a reçu aucun signe de vie depuis la disparition, écrit mardi Gazet van Antwerpen. 

Les enfants, âgées de 3, 5 et 9 ans, avaient été placées à plusieurs reprises et pour de longues périodes dans une famille d'accueil. Mais contre tous les avis des autorités, elles ont été rendues en août à leur mère biologique.

Les enfants ne se sont pas présentées à l'école à la rentrée en septembre et n'ont plus été vues depuis.

La mère et ses trois enfants font l'objet d'un avis international de recherches via Interpol mais celui-ci n'a rien donné. Selon le journal, cela pourrait laisser supposer l'intervention d'organisations criminelles.

Plus de 5 mois après le constat de la disparition, la police d'Anvers a demandé lundi au parquet de transmettre le dossier à Child Focus et de diffuser un avis de recherche via la police judiciaire fédérale.

Le père néerlandais des deux plus jeunes enfants n'était au courant de rien avant lundi. "Cette disparition ne m'a pas été communiquée par la police belge et la justice. Je me fais beaucoup de soucis", réagit-il. Les autorités néerlandaises n'ont également pas encore été officiellement averties.