Faits divers

Benjamin Herman, l'auteur de la tuerie de Liège, cherchait à acheter des armes, indique jeudi la RTBF sur son site web. 

Selon les informations recueillies par la RTBF, au moins un détenu se serait confié aux enquêteurs. Selon ce témoin, Benjamin Herman passait beaucoup de temps ces dernières semaines avec un dénommé Joey Leclerc, un homme converti à l'islam en prison et fiché comme radicalisé depuis 2016. Toujours selon les informations de la RTBF, Leclerc avait fait également une demande congé pénitentiaire, pour sortir en même temps que Benjamin Herman, mais ne l'aurait pas obtenu.

La piste selon laquelle Joey Leclerc serait un complice de Benjamin Herman est actuellement étudiée par les enquêteurs, dit encore la RTBF en évoquant une source proche de l'enquête.

Le détenu qui s'est confié aux enquêteurs parle aussi d'un troisième homme, Yassine Dibi, qui purge une peine de 27 ans de prison pour des vols avec violence. Herman, Leclerc et lui "étaient tout le temps fourrés ensemble au préau", selon le détenu.

Depuis la tuerie de Liège, Dibi et Leclerc ont été placés à l'isolement dans leurs cellules.