Un 5e suspect de l'agression mortelle d'un bijoutier bruxellois remis à la Belgique

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

L'agression du bijoutier Dominique Legros, 60 ans, s'était produite le 24 juillet 2010

BRUXELLES La justice française a remis mercredi à la Belgique un Roumain soupçonné d'être impliqué dans l'agression mortelle, en 2010, du bijoutier Dominique Legros, rue du Midi à Bruxelles. C'est le cinquième suspect à être interpellé dans ce dossier. Deux Roumains étaient déjà écroués en Belgique, tandis que deux autres sont toujours en France et en Italie. L'extradition, révélée par Het Nieuwsblad, est confirmée par le parquet de Bruxelles.

L'agression du bijoutier Dominique Legros, 60 ans, s'était produite le 24 juillet 2010. L'homme avait été ligoté, battu puis finalement abattu. L'enquête était restée au point mort pendant des mois, avant qu'un premier suspect soit arrêté en Roumanie puis extradé vers la Belgique.

Quatre mois plus tard, les polices de plusieurs pays européens étaient parvenues à arrêter toute la bande. Celle-ci aurait commis 62 attaques à main armée, principalement sur des transports de fonds. Un des membres de la bande, impliqué dans l'agression de la rue du Midi, a été extradé des Pays-Bas vers la Belgique.

La semaine dernière, la police française a pu mettre la main sur le meneur de la bande, qui a été livré mercredi à la Belgique et est entendu ce jeudi par la juge d'instruction Bernardo-Mendés.

Deux autres membres de la bande sont écroués depuis quelques mois en Italie et à Bordeaux. Ils sont sous le coup d'un mandat d'arrêt européen mais leur extradition ne serait pas imminente.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner