Faits divers

Il n'avait pas jugé utile de préciser qu'elle était morte.

Un Autrichien vivant en Australie est poursuivi pour avoir encaissé durant treize ans quelque 250.000 euros de pensions de retraite de sa mère dont il avait tu le décès, a indiqué vendredi le parquet d'Innsbruck. L'homme âgé de 57 ans, qui vivait en Australie avec sa mère, avait omis de déclarer la mort de celle-ci, survenue en 2005, et continué d'encaisser diverses prestations versées par des caisses allemande, suisse et autrichienne.

Interpellé en Australie, le suspect a refusé de s'exprimer. Il risque jusqu'à cinq années d'emprisonnement selon le droit autrichien, a précisé le parquet, confirmant une information du quotidien Tiroler Tageszeitung.