Un bain et plus de vêtements

F. Sch. Publié le - Mis à jour le

Faits divers

La piscine du Grand Large est fréquemment victime de vols

MONS Jean-François Gérin et son épouse Marie-Pierre ne décolèrent pas. Samedi, leurs enfants Pauline, 15 ans, et Camille, 17 ans, se trouvaient à la piscine du Grand Large, à Mons, avec leur ami Antonin, 17 ans, pour profiter d’une après-midi ludique.

Mais au moment de quitter les lieux, surprise : plus de vêtements. Au moment de prendre leurs effets, leur casier avait été vidé. Pauline s’est retrouvée sans ses chaussures, sans son sac où se trouvaient un appareil photo numérique, un téléphone qui revenait de réparation et son portefeuille. Son ami, lui, s’est retrouvé en maillot, sans caleçon.

Mais ce qui les a choqués, c’est la réponse qui leur a été faite : qu’ils avaient mal fermé leur casier. Le système de la piscine du Grand Large est constitué d’un bracelet magnétique que l’on pose sur les cellules magnétiques qui verrouillent le casier, ou permettent de passer d’une zone à une autre. Le complexe aquatique de La Louvière avait d’abord utilisé le système, lors de son ouverture, mais avait modifié ses plans suite à de nombreux problèmes.

“Ils savent que le système n’est pas fiable, mais ils minimisent le problème”, s’insurge Jean-François. “Je suis entre haine et tristesse” , confie la maman. Parce qu’on n’ose plus laisser sortir nos enfants. J’étais tellement énervée que je disais aux gens dans la piscine de faire attention. On a failli être jetés manu militari. Ensuite, on nous a remboursé les tickets d’entrée (36,60 euros) parce que nous faisions scandale. On a fouillé tous les talus et toutes les poubelles aux alentours pour retrouver les affaires.”

Cette famille de la région de Frameries a porté plainte dans la foulée et la police leur a indiqué recevoir de nombreuses plaintes du genre depuis l’ouverture du complexe. Des courriers ont été envoyés aux autorités communales. Parmi lesquels l’échevin des Sports, Achille Sakas (PS), lequel s’informera auprès de la société de gestion du complexe aquatique. “Ils avaient eu des problèmes avec les cabines, cela a été réparé. Chaque fois qu’il y a quelque chose, ils doivent me prévenir.”

La famille Gérin ne veut plus aller à la piscine, en tout cas tant que des mesures ne seront pas prises. “Quand on sait qu’il y a des vols, on doit surveiller.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner