Faits divers

Un prof' d'unif' distribuait des titres de docteur contre rémunération financière ou en nature


BERLIN Un professeur d'université de 53 ans est jugé depuis mercredi par un tribunal allemand pour avoir aidé ses étudiants, contre une forte rémunération ou des faveurs sexuelles, à obtenir leur titre de docteur en droit.

Thomas Abeltshauser, en détention préventive depuis septembre dernier, est poursuivi pour corruption, devant un tribunal de Hildesheim, près de Hanovre (nord). Le parquet reproche à ce juriste, spécialiste de droit international privé à l'université de Hanovre, d'avoir empoché plus de 184.000 euros en supervisant, de manière indulgente, les thèses de doctorat de 69 étudiants.

L'universitaire, surendetté, était mis en contact avec les étudiants désireux de bénéficier de ce système par le biais d'une agence privée, dont le directeur, Martin D., comparaît à ses côtés sur le banc des accusés.

Les étudiants, qui étaient pour la plupart déjà engagés dans la vie professionnelle comme avocats ou juristes mais souhaitaient obtenir un titre de docteur en droit, versaient par le biais de cette société jusqu'à 4.000 euros pour bénéficier de la notation favorable du professeur.

Par ailleurs, le parquet reproche à Thomas A. d'avoir noté de manière bienveillante en échange de faveurs sexuelles deux de ses étudiantes qui ont également été poursuivies pour corruption passive.

La procédure a été éteinte contre la première étudiante, contre une amende de 1.800 euros. La seconde étudiante, en revanche, que le professeur avait en outre engagée comme assistante, et qui aurait été sa maîtresse pendant plusieurs années, comparaît depuis mercredi devant le tribunal.