Un imam pédophile

S. R. Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Mohammad déclare qu’il voulait apprendre à bien prier

LIÈGE Mohammad, 45 ans, est professeur de religion islamique et imam dans une mosquée de la région liégeoise. Il est poursuivi pour des attentats à la pudeur sur deux jeunes filles à qui il donnait des cours. Les faits auraient été commis entre 2001 et 2004.

Les enfants entendus ont expliqué que l’imam était autoritaire puisqu’il les frappait avec un bâton sur les mains lorsqu’il estimait qu’ils ne priaient pas bien.

Une des victimes a attendu quatre ans et l’autre sept ans pour dénoncer les sévices.

Les deux enfants ont expliqué que les faits s’étaient produits après les cours de religion islamique, mais au même endroit. Elles se seraient chacune retrouvées seules avec Mohammad. Elles ont expliqué que l’imam leur avait caressé la cuisse, mis la main sur le bassin, touché le torse et les aurait embrassées dans le cou.

Elles ont également expliqué qu’elles n’osaient pas se défaire de l’emprise de Mohammad de par sa fonction et ce qu’il représentait.

L’expert psychiatre estime que les jeunes filles sont crédibles.

Depuis les deux plaintes, il a été décidé que Mohammad ne s’occuperait plus que d’apprendre la prière aux garçons.

Devant les juges, Mohammad a nié les faits et avoir embrassé une des jeunes filles. “Je les ai juste touchées pour montrer de quelle manière la prière se fait” , a-t-il expliqué. “Je n’ai jamais eu de mauvaises intentions.”

Le parquet a requis deux ans de prison en laissant le tribunal trancher sur l’opportunité d’un sursis puisque l’intéressé nie.

La défense a plaidé la suspension du prononcé.



© La Dernière Heure 2010
Publicité clickBoxBanner