Faits divers

Le tribunal correctionnel du brabant wallon a consacré une troisième audience, mercredi, à l'examen d'un vaste dossier qui concerne un trafic international de stupéfiants impliquant dix-sept prévenus. 

En février 2017, les policiers étaient arrivés un peu par hasard dans un kot de Louvain-la-Neuve, où ils avaient trouvé plus de 400 grammes de cocaïne, un kilo de cannabis, 850 pilules d'ecstasy et un kilo et demi de résine de cannabis. Au total, le ministère public a requis plus de 60 années de prison à l'encontre des prévenus. Le tribunal rendra son jugement le 25 avril.

Mercredi, les avocats de la défense ont continué à plaider, contestant pour une bonne part les préventions retenues à charge de leur client par le ministère public, notamment celle d'association de malfaiteurs, et dénonçant au passage des peines "déraisonnablement lourdes". Me Jean-Philippe Mayence, qui sollicite l'acquittement de son client contre lequel six ans d'emprisonnement ont été requis, a également mis en cause les réquisitions sur les confiscations. Le substitut avait demandé lors d'une audience précédente que le tribunal confisque une somme de 480.000 euros, à répartir entre les différents prévenus. Une demande que l'avocat estime irrecevable, et par ailleurs non fondée par des éléments objectifs. Le tribunal rendra son jugement le 25 avril.