Faits divers

Les deux dealers sont condamnés à 4 et 6 ans

BRUXELLES Un trafic énorme. De grande envergure. Pas quelques dizaines de grammes. Non, le commerce mafieux se chiffrait en dizaines de kilos. Abdeljalil Arragragui, un Marocain âgé de 35 ans, et Ahmed Belkaid, un ressortissant marocain de 37 ans, étaient poursuivis devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour trafic de stups.

En septembre 2004, Arragragui est intercepté alors qu'il transporte plus de 27 kilos de résine de cannabis. Le premier prévenu ne peut nier avoir participé à ce vaste trafic.

Toutefois, il affirme n'avoir pas eu connaissance que le milieu mafieux qu'il fréquentait était bien plus ambitieux que cela. L'accusation révèle que le commerce illicite portait au moins sur 500 kilos de cette même marchandise.

En réalité, Arragragui a accepté d'entreposer la marchandise que Belkaid lui avait confiée, avec tous les risques que cela engendre. Ensuite, il a pris contact avec plusieurs complices dans le but d'écouler la marchandise aux meilleures conditions.

Le travail des enquêteurs a permis d'établir que les prévenus étaient en étroite collaboration par téléphone. Les juges en ont conclu qu'ils faisaient donc partie d'une association de malfaiteurs.

Dans son jugement, le tribunal a souligné la gravité des faits, la quantité de stupéfiants et l'organisation élaborée de ce trafic.

Par conséquent, le tribunal a condamné Abdeljalil Arragragui à une peine de 4 ans et à une amende de 16.500 euros. N'ayant pas été condamné à une peine supérieure à 12 mois, Arragragui a bénéficié d'un sursis pour la moitié de la peine de prison.

Absent à son procès, Ahmed Belkaid a écopé d'une peine de 6 ans de prison et à une amende de 22.000 euros. Son arrestation immédiate a été ordonnée.

© La Dernière Heure 2005