Faits divers Un témoin: "Le petit loulou a eu les yeux percés, crevés, et la tête broyée dans les mâchoires du pitbull".

"Le pitbull tenait l’autre chien dans sa gueule, avec la tête dans ses mâchoires. Le molosse n’a lâché que quand quelqu’un a vidé sur lui un seau d’eau. Le petit chien n’était plus qu’une loque inerte, pantelante. Il avait la tête broyée et les yeux percés. C’était abominable à voir."

Raymond Sperandieu nous rapporte la scène d’horreur à laquelle il a assisté dimanche vers 15 h 45 sur le champ de la foire du Midi à Bruxelles. L’incident survenu près du pont de chemin de fer, en face du stand du marchand de nougat de Montélimar, a provoqué un attroupement et eu de nombreux témoins dont des petits enfants que la scène a traumatisés.

Pour une raison inconnue, un pitbull mal tenu en laisse a subitement foncé sur un loulou de Poméranie.

La propriétaire du petit chien n’a pas eu le temps de réagir que le pitbull avait attrapé son chien par la tête et l’a broyée de toute les forces et de la puissance de ses mâchoires. "Avec les cris dans la foule, j’ai pensé à un attentat, raconte Raymond Sperandieu qui a compris ensuite qu’il s’agissait d’une histoire de chiens. Je voyais le maître du pitbull qui restait sans réagir à regarder son chien croquer l’autre. Je me suis accroupi et j’ai enfoncé mes doigts dans la gueule du molosse. D'autres lui donnaient des coups. Le pitbull n’a finalement lâché que quand il a reçu ce seau d’eau. C’était trop tard pour le loulou de Poméranie. Le petit ne bougeait plus. Il avait les yeux crevés et percés, la tête broyée et l’échine brisée. Sa maîtresse hurlait. Ce n’était pourtant pas fini. Le pitbull s’est dégagé et a sauté une nouvelle fois sur le loulou en l'agitant en l’air dans tous les sens. Il allait le déchiqueter. Ça a bien duré une minute avant qu’il le lâche. Puis, le pitbull a filé dans la circulation en traversant le boulevard vers la place Bara. Six patrouilles de police ont essayé de le capturer".

Le propriétaire du pitbull a été maintenu sur les lieux par la foule. La police de Bruxelles Capitale-Ixelles a dressé un procès-verbal à charge pour "chien dangeureux et défaut de précaution", et initié une procédure SAC (sanction administrative).

Porte-parole de la police, Gwendoline Wilmots ne pouvait préciser si le molosse avait ou non été capturé entre-temps.

Le propriétaire du pitbull est âgé d’une vingtaine d’années. Des témoins affirment que cet homme "avait de drôles de réactions", comme s’il "était sous influence".

Le désespoir horrifié de la propriétaire du pauvre petit loulou de Poméranie était pénible à voir.

Raymond Sperandieu explique que cette dame hurlait sur le champ de foire qu’on "avait tué (son) chien", "mon petit chien est mort".

M. Sperandieu et sa femme accompagnaient leur petit-fils à la foire du Midi. Anthony a fait des cauchemars toute la nuit.