Faits divers En 15 ans, Pierre n’a jamais reçu l’ordre d’intervenir de la sorte. Il dénonce.

Sans vouloir trouver des excuses aux quelque 300 jeunes qui ont tout saccagé sur leur passage samedi soir au cœur de Bruxelles, Pierre (prénom d’emprunt), membre du service du maintien de l’ordre de Polbru, dénonce une situation inédite dans sa carrière. Le policier va jusqu’à nous déclarer que le comportement adopté samedi par les forces de l’ordre a causé des frustrations chez les jeunes.

(...)