Faits divers

Un soldat thaïlandais séropositif a été arrêté et accusé d'avoir violé près de 30 garçons dans le nord-est de la Thaïlande, a déclaré la police à l'agence dpa vendredi.

La police a arrêté mercredi le sergent-major âgé de 43 ans sur une base militaire de Khon Kaen, une province à 450 km au nord-est de Bangkok.

Le soldat a utilisé l'application de rencontres gay Blued et un faux profil Facebook pour convaincre plusieurs dizaines de garçons âgés de 13 à 18 ans de lui envoyer des photos d'eux nus. Il leur a ensuite fait du chantage en les menaçant de révéler les photos pour pousser les jeunes hommes à le rencontrer. Il violait alors les garçons dans sa voiture, selon la police.

"Jusqu'à présent, nous avons identifié 28 garçons violés par cet homme", a indiqué la police. "Nous ne les avons pas encore testés car c'est une question délicate qui doit être traitée avec soin."

Les informations recueillies sur la page Facebook du soldat suggèrent que l'homme a violé au moins 70 garçons, ont ajouté les forces de l'ordre.

L'homme a nié les allégations de viol mais a admis qu'il était séropositif depuis de nombreuses années après que la police eut trouvé des médicaments contre le VIH chez lui.

Si les allégations contre le soldat sont vraies, il ne s'agirait pas du premier crime sexuel en série commis par une personne infectée par le VIH en Thaïlande: en janvier 2017, un homme tchèque a été arrêté pour avoir délibérément infecté plus d'une douzaine d'hommes thaïlandais.