Faits divers Thomas a vécu une fin de soirée mouvementée et qui aurait pu se terminer encore plus mal.

Jeudi soir, il est un peu avant 20 heures lorsque la rencontre entre Charleroi et Bruges se termine. Suite à la présence en tribune 1 de quelques supporters brugeois, l'atmosphère est montée d'un cran entre certains fans des deux équipes.

Dans l'ambiance surchauffée aux abords du stade, Thomas a été piétiné par un cheval de la police à la sortie du stade. Un regrettable accident. "Je suis sorti de la tribune en suivant d'autres personnes. Le mouvement allait en direction de la T1 et là, j'ai vu que ça commençait à se battre", nous a raconté le jeune homme de 26 ans. "Je me suis écarté lorsque la police a commencé à gazer les personnes. J'ai continué à marcher puis quelqu'un m'a crié : 'Attention !' C'est à ce moment que je me suis fait fauché par le policier à cheval. Après, je me suis relevé et j'ai été rejoindre un groupe d'amis. J'ai repris mes esprits et je suis rentré chez moi. Ce n'est que le lendemain, avec l'adrénaline qui était retombée, que j'ai commencé à ressentir des douleurs un peu partout et surtout à la tête.

Finalement, plus de peur que de mal pour Thomas qui s'en est, vu la situation, plutôt bien tiré. "J'ai été aux urgences vendredi. Heureusement, je n'ai pas grand chose comme séquelle", souligne-t-il. "J'ai des bosses, des bleus, des égratignures partout. J'ai aussi mon téléphone qui a explosé dans l'histoire et mes vêtements qui ont été déchirés."